Créer mon blog M'identifier

Les plantes d'intérieur toxiques pour les enfants

Le 15 mai 2017, 18:19 dans Déco 2

Avec leur feuillage vert et leur silhouette vive, les plantes égayent n'importe quelle pièce, du salon à la terrasse en passant par nos jardins. Seulement voilà, on oublie souvent que certaines d'entre elles sont toxiques ou urticantes pour nos chères têtes blondes. Il est donc important de savoir les reconnaître et de trouver des alternatives afin de ne prendre aucun risque. Pour ma part, j'ai préféré les retirer de la maison sans pour autant perdre ce petit côté nature. Je vous en parle de suite après avoir répertorié les principales plantes d'intérieur toxiques pour les enfants.

L'aloès

Cultivé en pot la plupart du temps, l'aloès est une plante d'intérieur facile d'entretien et décorative. Problème : en contact avec la peau, la sève peut provoquer chez l'enfant une éruption cutanée. En cas d'ingestion (feuilles ou tiges), elle peut aussi avoir un effet laxatif.

Les bégonias

Cultivées avec du terreau en intérieur, les bégonias ravissent par la vivacité de leurs couleurs. Ce sont toutefois des plantes toxiques, surtout en cas d'ingestion, provoquant notamment : une sensation de brûlure à la gorge, des difficultés de respiration voire des symptômes de gastroentérite.

Les azalées

En cas d'ingestion des fleurs d'azalées, votre enfant risque une inflammation de la bouche, des nausées ainsi que des vomissements, voire des symptômes plus importants.

Le philodendron

Derrière ces généreuses feuilles se cache en fait un véritable danger pour vos bambins. Une feuille mastiquée (ou ingérée) et c'est la brûlure buccale, avec un possible oedème de la langue. Attention, si votre enfant touche les feuilles et se frotte les yeux ensuite, sa vue peut également être touchée.

Le ficus

Cette plante d'intérieur par excellence est elle aussi un danger pour vos enfants ! Elle peut provoquer par ingestion - ou contact avec sa sève - une réaction allergique ou encore une irritation du canal gastro-intestinal.

Avec ma femme, nous avons opté pour des plantes artificielles, une solution pratique, économique et surtout sans risque pour Robin et Maëla ! Au même titre que notre sapin de Noël artificiel haut de gamme, nos plantes sont en plastique mais savent en leurrer plus d'un ! Qu'il s'agisse de notre haie artificielle, de notre "faux" ficus ou encore de notre lierre artificiel dans le jardin, la qualité est au rendez-vous et l'imitation est assez incroyable.

Bien entendu, si vous préférez garder vos plantes "naturelles", vous pouvez tout à fait faire cohabiter ces espèces de plantes avec de jeunes enfants sous votre toit. Toutefois, veillez à les placer en hauteur, hors de portée des plus jeunes mais aussi de vos compagnons à quatre pattes. De même, n'oubliez jamais de vous laver les mains après avoir manipulé ces plantes, et expliquez fermement le danger de ces dernières à vos enfants.

Enfin, si votre enfant a touché ou ingéré une partie de l'une de ces plantes toxiques, appelez tout de suite le centre antipoison. Au téléphone, gardez votre calme et renseignez la personne au bout du fil sur le nom de la plante et sur sa description. N'oubliez pas de lui décrire la situation avec le plus de détails possible (temps écoulé depuis l'acte, quantité, symptômes visibles, etc.).

Mes 5 indispensables pour l’arrivée de bébé

Le 20 avril 2017, 17:54 dans Humeurs 0

 

 

A la naissance de notre second enfant, nous avions décidé de nous débarrasser de tout le superflus. Comme beaucoup de jeunes parents, à la naissance de notre fils il y a 6 ans, nous nous sommes fait avoir par les sirènes du marketing et nous sommes retrouvés avec un tas de produits de puériculture complètement inutiles. Depuis deux ans, nous avons décidé de réduire nos déchets et de consommer autrement. Plus d’objets gadgets inutiles dans notre maison. Voici donc ma liste (je dis bien ma liste car cette dernière est propre à nos besoins et notre vision de la parentalité) des 10 indispensables pour bébé. De l’utile mais également quelques produits coup de cœur.

 

Des langes

 

 

 

Nous en avons une sacrée collection. Il faut dire que les langes sont très utiles et servent…à tout ! Pratiques à glisser sur l’épaule pour aider Maëla à faire son rot (sans qu’elle nous inonde le tee-shirt avec des régurgitations), pour essuyer les petits reflux et la bave (oui Maëla est une grande baveuse), pour couvrir bébé en promenade, pour le protéger du soleil, pour l’installer sur l’herbe…Nous en avons de différentes tailles, et nous ne pouvons pas nous en passer.

 

 Les produits Weleda

 

 

 

Nous adorons cette marque à la maison. Nous avons donc mis sur la liste de naissance de notre fille le pack huile/gel lavant/crème pour le change au calendula de Weleda. Ça sent bon et il n’y a pas (trop) de vilains produits dedans. On adore.

 

Le liniment oléo-calcaire

 

Ah ce cher liniment. Nous le choisissons bio (nous le fabriquons aussi parfois nous-même), et quel sacré bon produit pour les fesses de nos bambins. Une lingette lavable, une noix de liniment et hop, les fesses de bébé sont propres, douces et protégées. Ce produit, à base d’huile d’olive, est miraculeux. Notre bébé n’a jamais eu les fesses rouges. En effet, le liniment laisse une fine pellicule de gras qui protège les fesses de bébé. Ce produit est tellement bien que ma femme s’en sert comme démaquillant.

 

 

Le Bib Expresso de Béaba

 

 

 

Ma femme n’a pas allaité nos enfants mais hors de question pour autant de leur donner leur biberon à température ambiante. Du lait à la bonne température (37°C) nous semblait quand même plus digeste pour eux. Nous avions au début un chauffe biberon classique au bain marie qu’une amie nous a donné. Pas pratique, long, jamais à la bonne température…au bout d’un mois, j’ai craqué. En comparant les modèles sur le web, le Bib Expresso semblait faire l’unanimité. Nous avons profité d’un bon d’achat pour nous l’offrir. Révolution dans la maison ! L’eau est chauffée en quelques secondes à la bonne température et notre merveille ne s’égosille plus pendant de longues minutes en attendant son biberon. Pratique, le Bib Expresso dispose également d’un compartiment pour stériliser les biberons et une partie s’enlève pour faire chauffe-biberon/petit pot au bain marie. Pratique pour les voyages. Bref je suis conquis par ce produit.

 

Un porte-bébé

 

Nous ne nous sentions pas à l’aise pour porter bébé en écharpe alors nous avons commandé un porte-bébé physiologique de la marque Ergobaby. Pratique et discret, nous l’adorons et notre puce aussi. Quel plaisir de sentir son petit bout contre soi en balade et la sentir apaisée d’être lovée contre nous et s’endormir. Grâce au porte-bébé, nous pouvons faire de jolies balades à travers la forêt, nous balader sur la plage ou encore arpenter les musées sans être encombrés par la poussette. Notre fille s’y sent bien et nous adorons l’utiliser. De plus, cela nous permet de ne pas la laisser en appui sur sa tête toute la journée (je vous parlerai dans un prochain article du problème de tête plate de notre fille).

 

 

Et vous, quels sont vos indispensables bébé ? N’hésitez pas à partager votre expérience.

 

 

Les grands-parents aussi ont des droits

Le 20 avril 2017, 16:33 dans Famille 0

Au sein de certaines familles, les conflits sont tellement importants que des grands-parents se retrouvent privés de leurs petits-enfants. Pourtant, l’existence de cette relation personnelle est inscrite dans la loi. Je vous parle de cela aujourd’hui suite à une réflexion de mon fils Robin hier soir. Il a été très peiné et touché d’apprendre que son meilleur ami Arthur ne voyait jamais ses grands-parents paternels. Cela m’a donc amené à me renseigner sur le sujet. Il est vrai que pour mes deux enfants, la relation avec leurs grands-parents est très importante. Ma femme et moi mettons un point d’honneur à leur confier souvent les enfants. Cette transmission générationnelle est tellement gratifiante pour les enfants comme pour les grands-parents que jamais nous ne les priverons de ce lien.

Et pourtant, parfois, les conflits, les difficultés et les drames familiaux font que des familles éclatent et arrivent par se détester. De nombreux grands-parents doivent l’ignorer mais la loi les protège dans certains cas et ils peuvent demander un droit de visite. Alors dans les faits, comment cela se passe ?

Que dit la loi ?

Selon l’article 371-4 du Code civil, chaque enfant a le droit d’entretenir des relations personnelles avec ses grands-parents, sauf si cela s’avère contraire à ses intérêts. Les grands-parents privés de contact avec leurs petits-enfants peuvent donc demander à ce que leur soit reconnu un droit de visite voire un droit d’hébergement. Un droit de correspondance (lettre, téléphone…) peut également être demandé.

Les rencontres peuvent ainsi être effectuées au domicile des parents, des grands-parents ou dans un lieu médiatisé, parfois en présence d’un psychologue.

Avant de franchir le cap de la demande au tribunal, il est conseillé de passer par la médiation familale pour désamorcer le conflit.

Faire appel à un médiateur familial

Pour ne pas envenimer la situation, mieux vaut recourir aux services d’un médiateur familial avant d’engager une procédure lourde au tribunal.

Ce dernier est un tiers indépendant, qualifié et surtout, impartial. La médiation peut vous aider à trouver un accord à l’amiable et faire des compromis, acceptables par les deux parties. Une fois cet accord trouvé, il est validé par un juge des affaires familiales. Une manière de lui conférer la même valeur juridique qu’un jugement.

Si la médiation familiale est payante, vous pouvez tout de même demander la prise en charge d’une partie (ou de la totalité) des frais dans le cadre de l’aide juridictionnelle.

Avez-vous déjà eu recours à cette médiation familiale ? N’hésitez pas à nous faire part de votre expérience dans les commentaires…

Voir la suite ≫